Classification AO

Définition / introduction

La classification AO (=Groupe de travail sur les questions d'ostéosynthèse), également appelée classification de Müller, a été introduite afin de pouvoir fournir une description claire des fractures. Cette classification est valable dans le monde entier et sert de base au traitement standardisé des fractures osseuses. Il est possible de décrire les fractures de manière standardisée et ainsi de les traiter de manière standardisée.

l'histoire

le Groupe de travail sur les questions d'ostéosynthèse (Classification AO) a été fondée en 1958 par 13 chirurgiens et orthopédistes. La direction de la communauté de formation a pris le relais Maurice E. Muller, Martin Allgöwer, Robert Schneider et Hans Willenegger. Le siège de l'AO est à Davos (Suisse). 1984 le groupe de travail a été réorganisé sous la forme d'une fondation à but non lucratif. Aujourd'hui, le groupe de travail sur les questions d'ostéosynthèse compte environ 5000 membres et est devenu un important réseau entre chirurgiens. L'AO s'est donné pour mission de promouvoir et de standardiser les progrès médicaux dans les traitements chirurgicaux des fractures osseuses pour les maladies du système musculo-squelettique. Pour cette raison, le Classification AO introduit pour décrire les fractures osseuses.

Structure de la classification AO

La classification AO consiste en un code alphanumérique à 5 chiffres. Cela décrit l'emplacement exact et la gravité de la fracture. Si, en plus de la fracture osseuse, il existe également des lésions des tissus mous, de la peau ou des lésions vasculaires, d'autres codes sont utilisés. Des codes spéciaux sont également utilisés pour les pieds et les mains cassés, ainsi que pour les pauses dans l'enfance. La classification AO est principalement utilisée dans le cadre des fractures des os longs tubulaires (ex: os de la cuisse).
Afin de pouvoir utiliser la classification AO de manière standardisée, différents numéros sont attribués aux régions du corps et aux schémas de blessures:
L'utilisation la plus courante est la classification AO sur le haut du bras (humérus) = 1, l'avant-bras (rayon = rayon, cubitus = cubitus) = 2, la cuisse (fémur) = 3 et le bas de la jambe (tibia = tibia, péroné = péroné) = 4. Le La région du corps vient en premier dans le code. Tous les autres os du corps sont également numérotés et peuvent donc être décrits avec la classification AO. Cependant, cela est principalement utilisé pour les os mentionnés ci-dessus, c'est pourquoi seuls ceux-ci sont spécifiquement répertoriés ici.
La fracture doit être localisée avec précision dans une région du corps. Une distinction est faite entre l'extrémité osseuse près du corps (= proximal) = 1, le Arbre osseux (diaphysaire) = 2 et dem Fond (= distal) = 3. Les articulations internes et externes (malléoles) font exception et sont codées avec le chiffre 4. L'emplacement est le deuxième dans le code.
De plus, les fractures doivent être classées selon leur gravité, leur pronostic et le degré de difficulté de leur traitement. Les fractures d'arbre sont divisées en trois groupes: A = fracture simple, B = fracture en coin, C = fracture complexe. Si la fracture affecte l'articulation, cette fracture est également divisée en 3 groupes: A = hors de l'espace articulaire (extra-articulaire), B = fracture articulaire partielle (partielle), C = fracture articulaire complète. La gravité de la fracture est indiquée dans la troisième position du code. De plus, la gravité de la rupture est généralement codée comme facile = 1, moyenne = 2 ou difficile = 3.

Rendez-vous avec Dr. Gumpert?

Je serais heureux de vous conseiller!

Qui suis je?
Mon nom est dr. Nicolas Gumpert. Je suis spécialiste en orthopédie et fondateur de .
Divers programmes télévisés et médias imprimés font régulièrement état de mon travail. À la télévision HR, vous pouvez me voir toutes les 6 semaines en direct sur "Hallo Hessen".
Mais maintenant assez est indiqué ;-)

Afin de pouvoir traiter avec succès en orthopédie, un examen approfondi, un diagnostic et des antécédents médicaux sont nécessaires.
Dans notre monde très économique en particulier, il n'y a pas assez de temps pour bien appréhender les maladies complexes de l'orthopédie et ainsi initier un traitement ciblé.
Je ne veux pas rejoindre les rangs des "arracheurs rapides de couteaux".
Le but de tout traitement est un traitement sans chirurgie.

La thérapie qui donne les meilleurs résultats à long terme ne peut être déterminée qu'après avoir examiné toutes les informations (Examen, radiographie, échographie, IRM, etc.) être évalué.

Tu me trouveras:

  • Lumedis - Chirurgiens orthopédistes
    Kaiserstrasse 14
    60311 Francfort-sur-le-Main

Vous pouvez prendre rendez-vous ici.
Malheureusement, il n'est actuellement possible de prendre rendez-vous qu'avec des assureurs privés. J'espère pour votre compréhension!
Pour plus d'informations sur moi-même, voir Lumedis - Orthopédistes.

exemple

Pour clarifier et mieux comprendre la classification AO, les 2 exemples suivants sont donnés:
32- A1: Ce serait le code d'une fracture de la cuisse (3) concernant la diaphyse osseuse (2). Il s'agit d'une fracture simple (A) qui est généralement classée comme une fracture légère (1).
21- C3: Ce code représente une fracture de l'avant-bras (2) qui affecte l'extrémité de l'os près du corps (1). Il s'agit d'une fracture complexe (C) classée globalement comme une fracture sévère (3).

Classement AO sur le rayon (rayon)

La classification AO sur le rayon (rayon) est utilisée pour classer les fractures de l'avant-bras dans la zone du poignet. Une distinction est faite entre trois groupes de fractures osseuses, qui à leur tour peuvent être divisées en sous-groupes. Le facteur décisif pour la classification est de savoir s'il y a une blessure à une articulation. Si seulement un os cassé du rayon (rayon) ou coudée (Cubitus) est présente sans implication conjointe (fracture extra-articulaire), il s'agit d'une blessure de type A selon la classification AO. En A1, seul le cubitus est affecté et en A2 le rayon est simple, en A3 il est cassé plusieurs fois.

Dans le groupe B, les blessures sont classées dans lesquelles l'articulation est partiellement touchée (fractures articulaires partielles). Ici aussi, une distinction est faite entre les types de blessures B1, B2 et B3, selon les articulations concernées. Les plus sévères sont les fractures de rayon de type C selon la classification AO. Ce sont des fractures articulaires complètes. En fonction des os brisés et du nombre d'os brisés, une distinction est également faite ici dans les sous-types C1, C2 et C3.

En savoir plus sur le sujet: Rayon cassé / fracture du rayon

Classification AO sur la colonne vertébrale

Sur la colonne vertébrale, des fractures des corps vertébraux (Fractures du corps vertébral) basé sur la classification AO. La classification est particulièrement importante car elle permet de faire la distinction entre les lésions stables et instables de la colonne vertébrale. Une fracture stable peut être traitée de manière conservatrice (c'est-à-dire sans chirurgie). Une fracture instable, en revanche, doit être stabilisée par une intervention chirurgicale. Les blessures sont divisées en types A, B et C.

Le type A est également appelé blessure par compression.La force qui cause la fracture vient d'en haut (souvent, par exemple, une fracture de fatigue chez les femmes âgées avec perte osseuse). Les blessures de type A sont généralement stables parce que l'arrière du corps vertébral est intact.

Les fractures du corps vertébral de type B et de type C, en revanche, sont instables, car la partie arrière du corps vertébral est également affectée par la blessure. De telles blessures peuvent survenir, par exemple, lors d'un grave accident de la route. Le type C diffère du type B principalement par la nature de la blessure. Dans le type C, les forces de rotation entraînent également la blessure, alors que ce n'est pas le cas du type B. Dans les deux cas, cependant, une opération doit généralement être effectuée rapidement afin d'éviter une lésion de la moelle épinière et toute paralysie associée.

En savoir plus sur le sujet: Fracture vertébrale